SNMS

Le grand Livre
173 pages • Dernière publication le 13/06/2019

Dans le cadre de son Action culturelle,
la SACD soutient la création de cet ouvrage
      

HISTORIQUE & ARCHIVES / Les archives du SNMS (communiqués, comptes-rendus, photos...) / Page 119 • Publiée le 21/05/2018

2000 (30 mai), procès verbal de la dernière AG présidée par Pierre Franck




 
RAPPORT MORAL SAISON 1999/2000

JURIDICTION
C’est Jean Mercure lorsqu’il était Président de notre syndicat qui avait décidé Maître Chouraqui à devenir notre avocat. Il a exercé cet apostolat (car cela en était un), pendant de nombreuses années, nous donnant ses conseils éclairés à titre gracieux lors de nos Assemblées Générales et nous accompagnant dans nos démarches en vue de faire reconnaître notre qualité d’auteurs de nos mises en scène.
Il a également plaidé avec succès pour le règlement de nombreux litiges qui opposaient tel ou tel de nos adhérents à des directeurs de théâtres, des municipalités ou des producteurs et ce à leur entière satisfaction, car dans la plupart des cas, il a remporté des succès qui ont grandement servi notre profession. De plus ses honoraires étaient particulièrement amicaux.
Aujourd’hui, il a pris sa retraite et a fait savoir à notre Président que ne pouvant pas plaider, sa présence parmi nous n’avait plus de raison d’être. Nous regrettons son départ car sa perspicacité apportait à notre Syndicat une véritable sécurité juridique.

SOCIETE DES AUTEURS
Le Président a eu de nombreux contacts avec Mesdames Chaniolleau, Directrice du Théâtre à la SACD, Cazard et Alexandre qui sont nos deux interlocutrices privilégiées. Elles ont assuré le Président de leur soutien sans faille au sein de la Société.
Nous ne nous féliciterons jamais assez de l’importance primordiale de la présence d’un des nôtres comme représentant de notre Syndicat à la commission des Auteurs.

Depuis deux ans, Jean-François Prévand accomplit un travail exceptionnel dans presque tous les domaines. Il a obtenu à force de ténacité et de diplomatie, des avancées considérables dont il nous a adressé les détails dans la communication qui suit :

"Un accord entre le syndicat des metteurs en scène et le syndicat des directeurs de théâtres privés parisiens a permis qu’à partir du 1er janvier 1987 la SACD puisse percevoir aux noms des metteurs en scène un pourcentage sur les recettes.
Cette disposition était possible en vertu d’une loi reconnaissant aux metteurs en scène le statut d’auteur sur leur mise en scène.
Depuis cette date les rapports entre les metteurs en scène et la SACD ont évolué lentement.
En 1998, nous avons constaté une évolution nettement positive. Benno Besson recevait le grand prix de la SACD et pour la première fois un metteur en scène accédait en tant que tel à un siège de la Commission, véritable conseil d’administration de la SACD.
En 1999, une décision de l’Assemblée Générale conférait à une trentaine de nos confrères, parmi les plus reconnus, le titre de sociétaire et, par ailleurs, une décision très avantageuse permettait de codifier les conflits potentiels entre metteurs en scène et réalisateurs de télévision lors des captations de spectacles vivants.
Cette année plusieurs avancées sont très positives :
1 - Sous réserve d’une acceptation de l’Assemblée Générale extraordinaire du 15 juin, la commission a décidé de faciliter grandement les conditions d’accession au sociétariat pour les metteurs en scène. En effet dans l’ancien système il fallait 15 mises en scène pour être sociétaire, dans le système proposé il n'en faudra plus que 8.
2 - La retenue statutaire de 14% en province sera déjà dans un premier temps abaissée à 13%. Ce qui est une bonne nouvelle pour ceux qui font l’essentiel de leur carrière en province.
Pour les contrats signés avec les entrepreneurs de tournées dont le siège est à Paris, la retenue statutaire demeure la même que celle prélevée pour les metteurs en scène, sous réserve que le contrat prévoit expressément un important minimum garanti.
3 - De nouveaux accords ont été signés avec le syndicat des directeurs de théâtres privés parisiens et les syndicats de tourneurs qui confortent les avantages acquis.
4 - Ariane Mnouchkine reçoit à son tour le grand prix de la SACD, ce qui prouve que dans cette vieille maison les esprits ont bien évolué !
Le véritable combat dans l’avenir sera de persuader le plus grand nombre de nos confrères du secteur public de nous rejoindre dans cette conception du « metteur en scène/auteur », tout en sachant que, sur le front dit de la concurrence, nous seront violemment attaqués par tous ceux qui, sous la bannière du libéralisme ou de l’égoïsme, voudront faire passer le droit d’auteur pour une marchandise."

Jean-François Prévand est à votre disposition pour répondre aux questions complémentaires que vous souhaiteriez lui poser.

THEATRE PUBLIC
Il ne semble pas que Catherine Trautmann ait réussi à calmer les inquiétudes, les remous, les contestations de nos amis animateurs du Service Public. Elle a été remplacée par Catherine Tasca, a priori beaucoup plus proche de leurs préoccupations et des nôtres, elle aura à résoudre de nombreux problèmes délicats, hélas surtout provoqués par le manque d’expérience de celle qui l’a précédée.

Notre camarade Marcel Maréchal, deux fois mis à mal, est doté à ce jour où il doit quitter le Rond-Point d’une subvention de 500 000 Francs, nettement insuffisante pour faire vivre sa compagnie. On ne lui propose aucun autre lieu malgré une carrière exemplaire entièrement consacrée au Théâtre Public.

D’autre part, la ville de Lyon qui l’avait pourtant sollicité pour succéder à Jean-Paul Lucet lui a fait subir un examen de passage devant un jury contestable et qui semblait déterminé d’avance à rejeter sa candidature pourtant si riche d’expériences.

A noter également dans ce même dossier, l’éviction particulièrement choquante de Jean-Paul Lucet qui avait réussi à créer au Théâtre des Célestins à Lyon, l’abonnement le plus important en nombre d’Europe. Claudia Stavisky le remplace à la tête des Célestins en cogérance avec Gérard Deniaux.

Quel sort sera réservé à Roger Planchon à Villeurbanne, à Gildas Bourdet à Marseille, Jean-Louis Martinelli expulsé de Strasbourg ?
Ariel Goldenberg est nommé à Chaillot. Qu’en fera-t-il ?
L’Athénée pourra-t-il enfin devenir une Théâtre de créations et non plus un lieu d’accueil ?

Oui Catherine Tasca est en charge de rudes, épineux, dangereux, explosifs, dossiers actuellement en sommeil.

Sa tâche, celle de son Directeur de cabinet Alain Van der Malière et de la Directrice du théâtre Sylvie Hubac est à ce jour à la fois complexe et colossale. Espérons qu’enfin des solutions lucides pourront être apportées à une situation catastrophique.

En revanche, nous sommes heureux de saluer le jugement du tribunal de première instance qui a accordé à Jean-Luc Tardieu en raison de son expulsion scandaleuse. 1 000 000, - d’indemnité salariale et 2 000 000, - de dommages et intérêts. Pour une fois une assemblée politique est condamnée pour autocratie aggravée.

THEATRE PRIVE
Lors de notre assemblée de l’année dernière, Gérard Maro avait proposé d’intervenir pour notre Syndicat ait un siège au Fonds de Soutien. Il l’a fait ainsi qu’en témoigne la correspondance que nous vous lisons :


 
A ce jour aucune réponse ne nous est parvenue à cet égard. Nous vous signalons que la Présidence de Jérôme Hullot doit cesser à l’issue de cette saison. De nouvelles élections seront organisées, il est vraisemblable et souhaitable que le même Président ne soit pas élu au Syndicat et au Fonds de Soutien.

Signalons enfin que les Théâtres Publics et Privés ont encore perdu un nombre important de spectateurs.

SYNDICAT DES ENTREPRENEURS DE SPECTACLES
Ce Syndicat a négocié avec la SACD un nouveau contrat que nous allons soumettre à Maître Dufour afin qu’elle nous dise si nous pouvons ou non l’accepter.

Nous vous informons que la Société CLED a dû déposer son bilan et que l’inquiétude que nous manifestions dans le dernier rapport moral était parfaitement justifiée.

Nous espérons que d’autres structures de cette importance n’auront pas à subir le même sort.

CENTRE FRANÇAIS DU THEATRE
Georges Werler nous représente au Conseil d’Administration de cet organisme avec compétence.
Il a beaucoup contribué à la mise en place du Congrès de l’Institut International du théâtre Utopie 2000.

Les travaux accomplis avant et pendant cette rencontre font l’objet de la communication qui suit, établie par Jean-François Prévand présent à Marseille pendant la durée du Congrès et ce en concertation avec Georges Werler.
(Voir lien avec le rapport sur le Congrés Utopie 200O remis par Jean Francois Prévand)

L’UNION DES ARTISTES A MONTREAL
Sur les conseils de Catherine Almeiras, du S.F.A., Annie Morin, de l’Union des Artistes de Montréal, union qui représente un certain nombre de metteurs en scène, a pris contacte avec nous. Suite à se demande nous lui avons communiqué une copie de la convention réglant les rapports entre les Directeurs de Théâtre de Paris et les metteurs en scène qui précise :

• Que pour la partie répétitions le metteur en scène reçoit un salaire qui ne peut pas être inférieur au minimum syndical accordé aux acteurs par service de 4 heures.

• Que lorsque la pièce se joue, les droits d’auteurs versés à la SACD par le producteur ne peuvent pas être inférieurs à 2% de la « recette auteurs ». (Ils peuvent naturellement être supérieurs, c’est alors une question de gré à gré).

• Explication du calcul de la « recette auteurs ».

• Situation et droits du metteur en scène rémunéré au forfait – en salaire – en salaire et droits d’auteurs.

Il semblerait que tout ceci lui ait été fort utile car là-bas, au Québec tout ce qui touche à notre profession est encore à mettre en place !

Annie Morin, nous a promis qu’elle nous tiendrait au courant de l’avancée de ses négociations. D’autre part elle reste à notre disposition pour tout renseignement concernant le Canada.

Elle nous remercie chaleureusement pour notre aide.

TELEVISION
Le mépris du service Public FR2-FR3- et Arte pour les créations du Théâtre Vivant s’aggrave.

L’audimat est le maître mot des dirigeants de FR2 et FR3, qui sont placés sous la tutelle du potentat de la publicité.

Peut-être Catherine Tasca pourra-t-elle enfin convaincre le Service Public qui est sous sa tutelle de songer un peu plus à l’éducation et un peu moins à la médiocrité des émissions de début de soirée. Les chaînes publiques nous doivent un magazine spécifiquement réservé au Théâtre Vivant à une heure de grande écoute. Notre Ministre se doit de convaincre les responsables des journaux télévisés de s’attacher à rendre compte de l’activité culturelle plutôt que de se complaire dans les rubriques de faits divers.

LITIGES
Marcel Maréchal a justement attaqué la Ville de Lyon devant le Tribunal administratif en demandant la nullité de la nomination du successeur de Jean-Paul Lucet pour vice de forme. Nous vous tiendrons au courant du développement de cette affaire importante.

Le Président a pu régler le litige qui opposait notre ami Jacques Mauclair à VMA à la satisfaction semble-t-il des deux parties.

Nous n’avons pas à ce jour d’information sur la suite donnée au procès qui oppose Daniel Roussel au Théâtre Montparnasse.

INFORMATIONS IMPORTANTES
François Pinault succède à Jean-Jacques Bricaire à la direction des Théâtres Marigny. Il a confié à Robert Hossein la partie artistique.
Ainsi Robert assurera dès  la rentrée les programmes de la grande salle et de la salle Popesco. Nous lui souhaitons bonne chance et pleine de réussite.

Michel Sardou a acquis le Théâtre de la Porte Saint-Martin. Ainsi après Max, puis Hélène et Bernard Régnier qui veillèrent avec amour au destin de ce magnifique Théâtre pendant tant d’années, mais ils demeureront encore cette saison 2000/2001 en charge de son destin. Car Sardou inaugurera à partir de septembre 2001 sa Direction. Il s’est adjoint le concours de Jean-Luc Tardieu pour la partie artistique de cette nouvelle et nous l’espérons fructueuse entreprise.

Armand Delcampe nous informe qu’il quittera la barre du Théâtre Jean Vilar de Louvain-La-Neuve la saison prochaine, après y avoir mis en scène des spectacles mémorables. Philippe Sireuil prendra la relève à partir de la saison 2000/2001.

Julien Vartet est décédé. Le Théâtre des Mathurins longtemps fermé, pourra peut-être trouver preneur et reprendre une activité digne de son passé. Il serait urgent que le Ministère de Tutelle et le Fonds de Soutien aux Théâtres Privés se soucient de l’avenir d’un lieu ou les ombres des Pitoëff, de Marcel Herrand et de Jean Marchat, de Radifée-Harry Baur, réclament reconnaissance et justice en contraignant les héritiers de Vartet à rendre à la profession ce lieu mythique, animé avant lui avec bonheur par Gérard Caillaud.

Michel Fontes est nommé Directeur de la DRAC Ile-de-France en remplacement de Alain Van der Malière devenu Directeur du cabinet de Catherine Tasca.

DECES
Nous avons la tristesse de déplorer la disparition de Jean-Pierre Grenier qui fut longtemps le Secrétaire Général de notre Syndicat, pour lequel il a œuvré sans relâche. Il fut l’animateur infatigable de la célèbre compagnie Grenier-Hussenot à qui nous sommes redevables de spectacles mémorables.

Mario Franceschi, brillant illustrateur de ses mises en scène par un triple talent de créateur de ses décors et de ses costumes et Jacques Sarthou, animateur d’une courageuse petite troupe qui occupa tant d’années le Théâtre de Clichy nous ont quittés eux aussi.

MOLIERES
La 14ème cérémonie des Molières a eu lieu à l’Opéra Comique le lundi 8 mai 2000 sous les présidences de Suzanne Flon et de Jérôme Savary futur maître des lieux dans une mise en scène de notre ami Jean-Luc Tardieu.

Nous nous réjouissons de l’attribution du Molière de la mise en scène et du meilleur spectacle de création à Ariane Mnouchkine pour son spectacle « Tambour sur la digue » ainsi que pour le Molière de la révélation qui a été décerné à Irina Brook pour sa mise en scène de « Résonances » à l’Atelier.

D’autre part le « Révizor » de Gogol a obtenu le Molière du meilleur spectacle du répertoire.

Bravo à la Comédie-Française et à Jean-Louis Benoit.

Enfin le Molière du meilleur spectacle comique a été octroyé au Théâtre La Bruyère pour son spectacle « Mort accidentelle d’un anarchiste » mis en scène par notre ami Jacques Echantillon.

ADHESIONS
Aucune nouvelle adhésion n’a été enregistrée au cours de cette année.

DEMISSIONS
Jean Darnel a donné sa démission de notre Syndicat le 13 juillet 1999. Il ne conçoit plus de mises en scène depuis longtemps déjà.

 



Mots clés :

SNMS Congrés UTOPIE 2000 Herrand Marcel Marchat Jean Grenier Jean-Pierre Mercure Jean Mauclair Jacques Maréchal Marcel Franck Pierre Prévand Jean-François Werler Georges SACD Droit d'auteur Tourneurs Maro Gérard Pitoëff Georges Echantillon Jacques Tardieu Jean-Luc Comédie-Française DRAC Assemblée Générale Rapport moral Centre Français du Théâtre Litiges Maître Chouraqui Darnel Jean Théâtre Public Les Molières Mnouchkine Ariane Roussel Daniel SFA Théâtre des Mathurins Syndicat des Directeurs de Théâtres Privés Directeur de Théâtres Privés Théâtre Montparnasse Théâtre de l'Athénée Entrepreneur de spectacle Fonds de soutien du théâtre privé Comédie Caumartin Théâtre des Célestins Planchon Roger Chaillot Théâtre La Bruyère Hullot Jérôme Besson Benno Trautmann Catherine Tasca Catherine Théâtre du Rond-Point Lucet Jean-Paul Stavisky Claudia Deniaux Gérard Bourdet Gildas Martinelli Jean-Louis Goldenberg Ariel Van der Malière Alain Hubac Sylvie Maître Dufour Almeiras Catherine Union des artistes de Montréal Morin Annie Télévision Pinault François Hossein Robert Théâtre de la Porte Saint-Martin Régnier Bernard et Hélène Delcampe Arnaud Sireuil Philippe Vartet Julien Baur Radifée-Harry Caillaud Gérard Fontes Michel Franceschi Mario Sarthou Jacques Sardou Michel Savary Jérôme Flon Suzanne Brook Irina Benoit Jean-Louis Théâtre Daunou Mogador

Envoyer un commentaire