SNMS

Le grand Livre
175 pages • Dernière publication le 12/09/2019

Dans le cadre de son Action culturelle,
la SACD soutient la création de cet ouvrage
      

HISTORIQUE & ARCHIVES / Quelques livres essentiels / Page 57 • Publiée le 29/01/2019

Régie théâtrale et mise en scène, l’association des régisseurs de théâtre 1911-1939

De François Pélisson-Karro (éditions Septentrion, presses universitaires) 


Cet excellent ouvrage, très bien documenté et argumenté, raconte avec précision et émotion, l’histoire de la régie théâtrale depuis Lagrange, ami de Molière et auteur de son fameux Registre, en passant par Voltaire qui débarrassa la scène de la Comédie-Française des spectateurs qui y étaient assis, permettant ainsi l’utilisation de l’espace scénique, jusqu’aux « relevés de mise en scène » effectués par les régisseurs de manière quasi-systématique à partir du XIXe siècle.

Il est à noter que le terme de « mise en scène » date de cette époque et non pas, comme on le croit souvent, du début du XXe. 
Il faut surtout comprendre que ces « relevés », à juste titre salués par Scribe, premier président de la SACD au milieu du XIXe, permirent d’imposer la notion de mises en scène différenciées et non reproduites, et donc de faire naître l’idée de l’ŒUVRE.

Jean-François Prévand

Extraits :

« Quand Voltaire débarrassait la scène des Comédiens-Français, un équilibre nouveau s'imposait entre la scène et la salle. L’auteur devait charger la mémoire des comédiens d’un faisceau de recommandations destinées à conjurer un vide soudainement révélé. Aux premiers temps du Théâtre-Libre, André Antoine devait retrouver le problème du côté du metteur en scène. Le texte théâtral ne se réduit donc pas au texte littéraire. Alors, doit-on, peut-on conserver l’éphémère de la représentation ? 
D’entrée de jeu, le choix est inéluctable.


Au XIXe siècle, les régisseurs de théâtre, en ordre dispersé, relèvent le défi. Ils ouvrent entre Paris, la province et l’Europe les chemins divers du nouveau théâtre français. Mutualistes convaincus, ils constituent une association en 1911. Ils décident alors de projeter, dans une période économique difficile, qui aurait pu inciter au repliement sur les soucis quotidiens, une Bibliothèque de mises en scène dramatiques et lyriques qui va favoriser la circulation des œuvres. Ils créent un véritable instrument de travail pour le technicien ou pour le chercheur. Ils servent ainsi l’avènement du metteur en scène et le triomphe de la mise en scène de création. »

Voir autres pages du Grand Livre sur l’A.R.T. :
L'Association pour la Régie Théâtrale (ART)
L'ART et le SNMS, une histoire commune
2016 (12 déc), l'arrivée des archives du SNMS dans les collections de l'ART



Mots clés :

ART Antoine Molière Théâtre-Libre Comédie-Française Cahier de régie Voltaire Scribe Eugène

Envoyer un commentaire