SNMS
Guy-Pierre Couleau - Président
Alors que nous entamons la troisième semaine de confinement au plan national, le Gouvernement vient d’annoncer son prolongement jusqu’au 15 avril. Au minimum.

Cette situation sanitaire en France n’est pas sans poser de très nombreuses questions humaines et professionnelles. C’est pourquoi le SNMS veut aujourd’hui se faire l’écho des inquiétudes qui lui sont adressées par beaucoup de personnes, artistes, techniciens, personnels administratifs des structures culturelles...

Des situations d’isolement et de détresse sont de plus en plus fréquentes autour de nous : nous tenons à réaffirmer notre solidarité avec ceux qui sont éloignés, ceux qui sont sans aide et ceux qui sont atteints par la maladie.
Nos métiers de la scène font partie intégrante du corps social et nous sommes impliqués dans ce qui fait la cohésion de notre pays face à cette épidémie. Nous sommes dépendants les uns des autres et c’est par le strict respect des mesures barrières que nous espérons tous résoudre cette crise : c’est pourquoi nous sommes solidaires des fermetures de lieux culturels et des annulations d’événements artistiques prévus, pour certains de longue date, même si cela nous causera de bien nombreux préjudices.

Cette situation demande des mesures de soutien en urgence. C’est ce qu’ont entrepris très rapidement les ministères du Travail et de la Culture. Nous saluons ces initiatives.

Pourtant, si les structures et les lieux subventionnés se voient confortés dans leurs financements par ces premières mesures annoncées, si les théâtres privés se voient soutenus financièrement, il convient de ne pas oublier les centaines de compagnies et d’intermittents qui font le vivier artistique créatif de notre pays, compagnies qui la plupart du temps sont dirigées artistiquement par des metteurs et metteuses en scène.

C’est pourquoi nous demandons que soient garantis les droits de chacun et nous souhaitons mettre en lumière auprès des tutelles, ceux qui, par leur statut, ne sont pas immédiatement visibles et concernés par ces mesures de soutien. Depuis plusieurs années, les politiques culturelles ont insisté pour que soit prodigué un volume très important d’actions en direction des publics. Ces actions sont, pour beaucoup, réalisées par les compagnies indépendantes sur le territoire national. Ces actions culturelles sont même devenues le corollaire des projets de création pour la majorité des cas et elles assurent une base de revenu indispensable à un grand nombre de personnes. Aujourd’hui, les créations qui sont annulés devront être reportées et les actions vers les publics qui les accompagnaient ne pourront pas l’être systématiquement. Ce seront donc autant d’heures de travail en moins et qui ne seront pas remplacées, pour des milliers d’intermittents. Ceci alors même que les artistes et les metteurs en scènes intermittents, quasiment tous en CDDU, ne pourront pas bénéficier du chômage partiel.

Quelle sera la réponse des institutions devant ce cas précis qui sert d’exemple à d’autres cas ? De même, qu’en sera-t-il des événements festivaliers de cet été ? Seront-ils maintenus ? Et dans quelles conditions pour le public, les participants, les équipes artistiques, techniques, administratives ? Les festivals seront-ils financés par les collectivités locales ou nationales ? Quel sort et quelles répercussions pour toute la chaîne de production de ces événements, qui assurent à de très nombreuses personnes une part cruciale de leur revenu annuel ? Quelles conséquences économiques à tout cela et quelles garanties pourrons-nous en avoir pour ce qui nous concerne ?

Au moment où les décisions doivent se prendre, face à l’ampleur et la durée annoncée de la crise, et en attente des réponses à ces nombreuses questions, le SNMS reste vigilant auprès des ministères de tutelles, de l’USEP (les employeurs du spectacle vivant), de l’Unedic, des organisations professionnelles dans leur ensemble et continuera de veiller au respect du droit des metteurs en scène.
 
Guy-Pierre Couleau
Président du SNMS
Avril 2020
 
Alors que nous entamons la troisième semaine de confinement au plan national, le Gouvernement vient d’annoncer son prolongement jusqu’au 15 avril. Au minimum.

Cette situation sanitaire en France n’est pas sans poser de très nombreuses questions humaines et professionnelles. C’est pourquoi le SNMS veut aujourd’hui se faire l’écho des inquiétudes qui lui sont adressées par beaucoup de personnes, artistes, techniciens, personnels administratifs des structures culturelles...

Des situations d’isolement et de détresse sont de plus en plus fréquentes autour de nous : nous tenons à réaffirmer notre solidarité avec ceux qui sont éloignés, ceux qui sont sans aide et ceux qui sont atteints par la maladie.
Nos métiers de la scène font partie intégrante du corps social et nous sommes impliqués dans ce qui fait la cohésion de notre pays face à cette épidémie. Nous sommes dépendants les uns des autres et c’est par le strict respect des mesures barrières que nous espérons tous résoudre cette crise : c’est pourquoi nous sommes solidaires des fermetures de lieux culturels et des annulations d’événements artistiques prévus, pour certains de longue date, même si cela nous causera de bien nombreux préjudices.

 

En savoir + En savoir -

Actus du SNMS

actu du 08/04/2020 
Le monde du théâtre endeuillé
actu du 08/04/2020 
Festivals en crise : la réponse du ministère
actu du 03/04/2020 
Employeurs culturels face au Covid-19
actu du 31/03/2020 
Festival d'Avignon : le courrier du SNMS au ministre de la Culture
actu du 30/03/2020 
SACD
actu du 29/03/2020 
ARTCENA
actu du 27/03/2020 
Covid 19 - le ministère de la Culture à votre écoute
actu du 25/03/2020 
Les réponses de Pôle Emploi face à la crise sanitaire
actu du 20/03/2020 
Lettre ouverte du SNMS au ministre de la Culture
actu du 20/03/2020 
Crise sanitaire : mesures du ministère de la Culture
actu - Guy-Pierre Couleau 
Unité Modèle
actu - Sandrine Gauvin 
Berlin, de l'autre côté du mur
actu - Laurent Cazanave 
L'Appel
actu - Laurent Cazanave 
Je me suis assise et j'ai gobé le temps
actu - Pascal Faber 
SUR UN AIR DE TANGO
actu - Pascal Faber 
MADAME PYLINSKA ET LE SECRET DE CHOPIN
actu - Pascal Faber 
ESCALE
actu - Pascal Faber 
LES CAPRICES DE MARIANNE